Le virtuel offre une foule de possibilités aux clubs, instructeurs et pratiquants

Par LES MILLS

Cours virtuels de fitness Les Mills
Des expériences d'entraînement qui remportent tous les suffrages, de nouveaux profils de participants... Nous allons explorer la manière dont le fitness virtuel "nouvelle génération" transforme le marché et surtout, comment les clubs doivent l’utiliser pour créer de l’impact.

Les solutions de fitness virtuelles - des cours collectifs de fitness projetés sur un écran - ont connu ces dernières années une croissance significative. On estime aujourd'hui qu’ils sont présents dans plus de 12 000 clubs de fitness à travers le monde. Et la demande reste forte, car les opérateurs ont bien compris le pouvoir de ces solutions numériques pour améliorer leur proposition de valeur.

Proposer une plus grande amplitude horaires et augmenter le retour sur investissement des studios de cours étaient les deux plus gros atouts du fitness virtuel à son apparition. Toutefois, à mesure que son implantation se développe, des solutions de plus en plus sophistiquées telles que Les Mills™ Virtual redéfinissent les habitudes des consommateurs et ouvrent la voie aux nouvelles générations de cours virtuels.
 
«Les entraînements virtuels ont connu une augmentation exponentielle, mais les besoins des membres changent constamment», a déclaré Phillip Mills, PDG de Les Mills. «Avec la montée en puissance des applications fitness, des appareils et des solutions d’entraînement en ligne, les attentes des membres évoluent. Les clubs doivent donc innover pour rester compétitifs et pertinents face à la demande.”
 

Les 4 plus gros atouts du fitness virtuel 


1. LE FITNESS VIRTUEL DYNAMISE LES COURS LIVE

 
Pour les clubs de remise en forme, le fitness virtuel, c’est l'avenir. Mais cela ne signifie pas pour autant que les cours live sont "has been". Ils offriront toujours la meilleure expérience en termes d’entraînements en groupe. Tout l’enjeu est de combiner les deux offres. Et les résultats peuvent être considérables, les cours virtuels aidant à augmenter le nombre de participants aux cours live. Une étude sur l’industrie du fitness a montré que 75% des personnes assistant à des cours virtuels participaient également à des cours live, alors que les clubs ont noté une augmentation moyenne de 12% de la fréquentation des cours live lorsqu’ils proposent aussi du virtuel.
 
Le virtuel a en effet plusieurs atouts : il sert de passerelle aux personnes souffrant d’inhibition en leur permettant de s’entraîner en petit comité avant de se lancer dans un cours de plus grande ampleur. Cette solution attire également de nombreux consommateurs difficiles à atteindre, les millennials représentant plus de 30% des utilisateurs virtuels, selon une récente étude.
 
«La technologie virtuelle aide les personnes à tester des cours qu’ils n’oseraient jamais faire en live, ce qui permet à beaucoup d’entre elles de devenir ensuite accros aux cours live», déclare David Patchell-Evans, fondateur et PDG de Good Life Health Clubs. «La technologie virtuelle permet également à nos instructeurs de constituer une base plus importante de participants réguliers, augmentant la fréquentation en cours et donc la fidélisation.»
 

2. LE NOUVEAU LUXE : AVOIR LE CHOIX


Sur le marché actuel, les consommateurs veulent avoir le choix et consommer ce qu’ils souhaitent quand ils le souhaitent. Plus de 70% des participants aux cours virtuels se disent attirés par la flexibilité de l’offre.
Par conséquent, le virtuel ouvre les cours collectifs à des publics nouveaux. 

«Nous avons constaté que beaucoup de gens n’avaient tout simplement pas le temps d’assister aux cours live, mais pouvaient s’inscrire à un cours tardif le samedi ou le dimanche après-midi."


"Les Mills Virtual représente ainsi un grand attrait pour les travailleurs postés qui souhaitent faire un entraînement de RPM ™, BODYPUMP ™ ou BODYCOMBAT ™", déclare Darren Saul, directeur général du Benefitness & Health Center à Fairview Park, en Australie.

Les attentes sont grandes, mais les clubs qui arrivent à offrir du choix à leurs membres en récoltent les fruits. Alors que les boutiques gym ont gagné leur part du gâteau en se concentrant sur des produits précis, les clubs de fitness traditionnels ont pu ajouter de la valeur à leur proposition en élargissant leur offre.
 
Au Royaume-Uni, David Lloyd Southampton a ajouté 200 cours supplémentaires via Les Mills Virtual, portant son offre totale à 340 cours par semaine. Cela a permis au club d’accueillir 400 nouveaux participants en cours chaque semaine et d’avoir un impact notable sur la rétention des effectifs.
 
«La technologie virtuelle a vraiment changé la donne, car nous pouvons pallier à toute annulation de cours et ouvrir le panel de programmes», déclare Elaine Denton, responsable du groupe Santé et Fitness de David Lloyd. «Les membres aiment avoir accès à des cours supplémentaires en dehors des heures de pointe et de cette manière, beaucoup d’anciens membres ont réintégré les cours collectifs.»
 

3 - LA FIN DES HEURES CREUSES

 
C’est un fait bien connu, les studios vides sont un fardeau. Selon Mintel (2017), le studio cycling d'un club de remise en forme reste inutilisé 83% de la journée, ce qui peut représenter jusqu'à 160 000 $ (145 000€) de perte de revenus par an. Le virtuel est donc une solution idéale pour aider les clubs à rentabiliser leur espace et alléger la charge en période de pointe en offrant plus d'options d'entraînement tout au long de la journée.
 
«Nous avions hâte de mettre en place la nouvelle solution virtuelle proposée par Les Mills afin d’optimiser nos studios - en particulier celui du vélo - et de développer notre volume d'utilisation», déclare Michael Blick du club de fitness AquaLoft en France. «Les commentaires de nos membres sont très positifs : ils apprécient vraiment la qualité de l'expérience virtuelle, même s'ils choisiront toujours le cours en live et l'option avec coach s'ils sont disponibles.»
De plus, un planning de cours collectifs toujours actif est un excellent moyen d’attirer de nouveaux membres : 6 membres sur 10 déclarent que le nombre de cours (live et virtuel) proposés par leur salle de remise en forme a influencé leur décision de s’inscrire.
 
«Quand vous dites aux membres potentiels que vous avez un cours, peu importe l'heure de la journée, c’est un très bon argument de vente », ajoute Carrie Kepple, Directrice chez Les Mills Newmarket à New Zélande.
 

4. L’EXCELLENCE SINON RIEN

 
Le plus grand témoignage de l’impact du fitness virtuel est sans doute l’augmentation de la concurrence sur son propre segment de marché. À mesure que l’offre de solution se développe, la qualité du contenu devient le facteur le plus déterminant du succès.
 
"On peut comparer l’offre virtuelle à l’industrie cinématographique", ajoute Phillip Mills. «Les clubs de fitness doivent rechercher un contenu cinématique de haute qualité pour que l’expérience soit convaincante. Ainsi, ils arriveront à maximiser les heures creuses et à inciter les participants à assister à des cours en live. " 
Les cours Mills Virtual sont des versions de qualité cinématographique des cours live. La force de la musique, de l’image et du coaching amènent à des expériences virtuelles inégalées. Combinés à la mise en lumière et au son d'un studio, ils se rapprochent le plus possible d'une expérience live. Pour garder une bonne dynamique, les cours sont mis à jour tous les trimestres et proposés pour tous les programmes Les Mills live. Un choix haut de gamme donc !



Source : article Les Mills International How virtual is disrupting your club