Cours virtuels : une menace pour les cours collectifs de fitness en live ?

Par LES MILLS

Cours virtuels de fitness LES MILLS
Rencontre avec Keith Burnet, PDG de Les Mills Global Markets, qui évoquei les habitudes des nouveaux consommateurs de fitness et la manière dont les clubs peuvent trouver leur place à l’ère du virtuel.
 

La montée du fitness virtuel représente-t-il une menace sérieuse pour les cours en live ?


Pas du tout, bien au contraire ! Une étude montre que le nombre de participants aux cours live augmente de 12% en moyenne lorsque les clubs de fitness ajoutent le virtuel, ce qui donne à penser qu’il sert en fait de passerelle pour permettre à davantage de gens de suivre des cours collectifs. Les cours virtuels peuvent constituer un environnement beaucoup moins intimidant pour les débutants et beaucoup d’entre eux passent ensuite au niveau supérieur. Les cours collectifs live seront toujours le summum de l’offre pour les clubs et pour Les Mills.

C’est comme dans l’industrie de la musique, les gens aiment l’écouter de différentes façons, mais la musique live est plus populaire que jamais. Les meilleurs clubs offriront toujours des cours live avec d’excellents instructeurs, mais ils proposeront également de plus en plus de solutions virtuelles, car elles attirent un plus grand panel de membres, contribuant ainsi à fournir un service en continu, ce que désirent par dessus tout les générations Y et Z. En fin de compte, le virtuel peut servir d’ingrédient secret pour catalyser la puissance des cours collectifs et leurs bénéfices en termes de fidélisation.
 

Quelle est la différence de qualité entre les cours live et les cours virtuels ?

 
L'écart entre l'expérience en live et l'expérience virtuelle continuera à se réduire à mesure que la qualité du contenu progressera. Cela dit, la qualité actuelle des cours virtuels est dans l’ensemble assez médiocre. Pourtant, l'expérience vécue par les membres est primordiale et c’est ce qui va conditionner les avantages opérationnels d’une telle offre : optimisation de la zone de cours en dehors des heures de pointe, planning plus riche, membres plus satisfaits.

Nous entrons dans la nouvelle génération du virtuel et un contenu de qualité cinématographique est indispensable pour que les clubs puissent répondre aux attentes toujours plus grandes de leurs membres. Outre le contenu, il est nécessaire d’avoir un studio performant pour le diffuser. Un investissement conséquent dans la configuration des écrans, des haut-parleurs, du matériel et de l'éclairage sera essentiel pour délivrer la meilleure expérience.
 

Que signifient ces avancées pour les clubs et les instructeurs ?

 
L’avènement de meilleures expériences virtuelles vont forcer les instructeurs à améliorer leur prestation pour rester dans la course. Pour les clubs, il s’agit de rentabiliser leur studio de cours aux heures creuses et d’améliorer l'expérience des membres en proposant des cours à tout moment.

C’est bon pour tout le monde, opérateurs, instructeurs et membres.
Les gens croient devoir choisir entre le live et le virtuel, mais en réalité, les clubs les plus performants déploient une combinaison des deux et c’est ça qui est intéressant. Par exemple, un instructeur peut animer un cours virtuel, ce qui lui permet de descendre du podium et de consacrer plus de temps à l'encadrement du cours et à la technique de chaque participant.


Comment cela impacte la manière dont Les Mills crée des cours virtuels ? 


Nous filmons nos cours depuis des décennies pour former nos instructeurs. Donc le faire pour nos consommateurs n’a pas été un saut dans l’inconnu. Cela dit, nous faisons constamment évoluer LES MILLS Virtual et nous travaillons à affiner le processus en repoussant les limites de la technologie. Nous multiplions par exemple les angles de vue, avec 5 à 6 caméras parfois 10, pour rehausser l’expérience. Nos cours sont filmés avec un public, et l’atmosphère et les sons d’ambiance participent pleinement à la création du sentiment d’appartenance au cours. C’est bien plus immersif que de simplement regarder un instructeur sur l’écran.
 

En dehors de l’atmosphère, comment s’assurer que les cours virtuels sont aussi efficaces et sécurisés que les cours live ?

 
Nous nous sommes efforcés de réduire l'écart entre nos offres virtuelles et live en multipliant les angles de caméra, l’objectif étant que les participants aient une vision très claire des mouvements. Et l’enchaînement des chansons est ajusté de manière à ce qu’ils aient suffisamment de temps pour changer d’équipement. Et enfin, nous faisons en sorte que les instructeurs déploient encore plus d’efforts pour impliquer le public, afin que la connexion établie soit inspirante.
 

La croissance du fitness virtuel aidera-t-elle les clubs à utiliser davantage de données pour mesurer l’impact des entraînements en groupe ?

 
J'espère bien ! J’encourage fortement les clubs à mesurer l’assiduité en cours collectifs. Ce n’est toujours pas le cas et il leur est donc très difficile de se rendre compte de leur valeur pour l’entreprise. Les meilleurs clubs du monde constatent que 25 à 50% de leurs membres participent aux entraînements en groupe. Chez Les Mills Newmarket, en Nouvelle-Zélande, 70% des visites sont générées par des cours collectifs, et 23% proviennent des cours virtuels. Nous savons que les participants aux cours collectifs fréquentent leur club plus souvent et sont 26% moins susceptibles d'annuler leur adhésion que les membres n’utilisant que le plateau cardio.

Chez Les Mills Newmarket, 70% des visites sont générées par des cours collectifs, et 23% proviennent des cours virtuels.
 

Enfin, comment les clubs peuvent tirer parti des avantages des cours live et des cours virtuels ?

 
Combiner du live et du virtuel, c’est offrir à la fois d’excellents entraînements à caractère social et la souplesse des cours à la demande. Mais surtout, je pense que le Virtuel peut être déterminant dans la consommation du fitness à domicile. LES MILLS On Demand va ainsi jouer un rôle important en aidant les clubs à avoir un impact sur la vie de leurs membres grâce à un point de contact cohérent. En effet, les clubs savent que leurs membres existants, ou potentiels, visionnent chez eux des vidéos de fitness.

Ils pourraient donc les soutenir avec une offre de haute qualité qui complète ce qu'ils expérimentent au sein du club. C’est un outil de fidélisation qui peut les aider à maintenir un lien au sport à l’extérieur du club et qui peut servir d’appât pour attirer de nouveaux membres qui auront développé un amour du fitness en ligne. Le consommateur d’aujourd’hui veut pouvoir accéder à tout, tout le temps et n’importe où… Et les clubs doivent pouvoir leur offrir cette possibilité.
 

Keith Burnet a une vaste expérience dans l'industrie mondiale du fitness, ayant occupé des postes de direction auprès de David Lloyd Leisure, de Living Well Health and Leisure, de Hilton Worldwide et d'easyGym. Keith a rejoint Les Mills UK en tant que PDG en 2012, avant d'être promu au poste de directeur des opérations de Global Markets en mars 2015, puis PDG de Global Markets en avril 2017.