5 astuces pour surmonter le confinement

Par HBX TRAINING

5 astuces contre le confinement
Ne pas sortir, ne pas voir ses proches, ne pas pratiquer ses activités favorites, gérer les occupations et les apprentissages des enfants : le confinement a vite fait de mettre nos nerfs à l’épreuve. Sans nier ces contraintes, voici 5 astuces pour rendre la période un peu moins stressante.


Faire du sport

Ce n'est pas vraiment une surprise, on l'entend partout : l'activité physique régulière aide à renforcer le système immunitaire. Et pas seulement. De nombreuses études ont également montré qu'elle améliore la santé mentale, elle réduit l'anxiété et la dépression et elle aide à mieux dormir. Alors on pousse les meubles, on va sur les réseaux sociaux ou les appli sportives, et on bouge !

Faites-vous un planning hebdomadaire pour vous y tenir et pour planifier la bonne dose de sport. L’Organisation Mondiale de la Santé recommande 150 minutes d'exercice modéré ou 75 minutes d'exercice vigoureux par semaine.


S’exposer au soleil

Sous l'effet des UV B, certaines cellules de la peau sécrètent de la vitamine D. Et ça aussi c'est bon à la fois pour notre santé et pour notre moral. Des études ont démontré que la vitamine D rend nos défenses immunitaires plus efficaces et nous aide à lutter contre la fatigue. Elle joue également un rôle clé dans la régulation de la sérotonine, une hormone qui influence notre humeur et notre émotivité. Alors jardin, balcon ou fenêtre, on prend le soleil !

En cette saison, exposer visage et bras pendant dix à vingt minutes suffit. Attention, si la peau commence à rougir, alors vous êtes resté trop longtemps. Et évitez de vous exposer entre 11 et 15 heures.


Organiser le télétravail

Avoir recours au télétravail, vous vous êtes peut être toujours dit que ce serait "cool". Et maintenant que vous y êtes, vous avez peut être du mal à trouver vos marques et à être efficace. Dans ce nouvel environnement qui vous assure plus de liberté que votre open space habituel et plus de calme (sauf si vous avez des enfants ...), il va falloir installer un cadre et une routine pour éviter les pièges :
- faire la grasse matinée : c'est pas les vacances ! On n'oublie pas de brancher son réveil, et bonne nouvelle, on peut le faire sonner plus tard.
- travailler en pyjama : n'y pensez même pas ! Comme d'habitude, on prend sa douche et on s'habille.
- travailler dans le canapé : ça non plus ! Installez vous un coin bureau qui sera propice à la concentration et à la productivité.
- 5 minutes sur la console ou devant la télé : vous savez comment ça va finir ! Garder votre rythme avec vos pauses habituelles. Profitez-en pour appeler vos collègues, genre "pause à la machine à café".
- finir à l'heure : ça c'est le piège inverse ! Vous aurez vite fait de vous faire coincer et de finir votre journée de travail à 20 heures au lieu des 18 habituelles. Alors planifiez votre journée et sachez vous arrêter.

Il se peut que ça ne marche pas dès le premier jour. Soyez indulgent avec vous même et évaluez les points à améliorer d'un jour à l'autre. 


Prendre le temps

Habituellement, la plupart des gens passent beaucoup de temps dans les transports et très peu pour déjeuner, se contentant d'un sandwich vite englouti. Et ça, ce n'est pas terrible pour notre santé, notre forme et notre silhouette. Alors profitez de cette période pour mettre le réveil un peu plus tard et dormir un peu plus, ainsi que pour prendre le temps de cuisiner des plats sains et de les déguster. Mieux dormir et mieux manger, votre organisme en ressentira très rapidement les bénéfices.

Ne tombez pas dans le piège : cette heure de transport en moins, ce n'est pas une heure de travail en plus !

Voir les bons côtés

Et si cette situation inédite était l'occasion de faire ce que vous n'avez jamais le temps de faire : vous occuper de vous, de vos proches, de votre "chez vous". Pour certains, ce serait prendre le temps de lire, d'écouter de la musique ou de voir des films. Pour d'autres, appeler et renouer le lien avec des parents ou des amis dont ils n'ont pas eu de nouvelles depuis longtemps. Et peut-être ranger ces placards ou trier ces papiers dont vous n'arrêtez pas de vous plaindre.

Ça part d'une question simple : qu'est-ce qui est important pour vous ?